F | D

Marchand, Jules (1888-1953)

Mathématicien originaire de Sonvilier, village où il passe sa jeunesse. Il fréquente ensuite l'Ecole secondaire de Saint-Imier, puis termine ses études en pays vaudois, au Collège de Montreux d'abord, au Gymnase scientifique et à l'Université de Lausanne ensuite. Actif dès 1913 dans l'enseignement secondaire, il n'en continue pas moins ses études qui aboutissent en 1923 à l'obtention du doctorat ès sciences mathématiques et physiques. Nommé professeur extraordinaire de géométrie descriptive, analytique et vectorielle à l'Ecole d'ingénieur de l'Université de Lausanne en 1928, il est promu à l'ordinariat en 1936. Doyen de la Faculté des science (1936-1938), il accède par la suite au rectorat de l'Université de Lausanne (1938-1940). Décédé des suites d'une crise cardiaque peu avant le jour de ses soixante-cinq ans. Partisan de l'autonomie jurassienne, membre de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).

Auteur·trice du texte original: Philippe Hebeisen, 12/10/2004

Bibliographie

ASJE 57, 1953, p. 341 Le Jura bernois, 28 novembre 1953 François Wisard, L'université vaudoise d'une guerre à l'autre : Politique, finances, refuge, Lausanne, 1998

Liens Metagrid.ch

Suggestion de citation

Philippe Hebeisen, «Marchand, Jules (1888-1953)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/74-marchand-jules-1888-1953, consulté le 22/05/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.