Schwaerzlin (Schwärzlin, Schwärtzlin), Jean Antoine (1765-?)

Né à Porrentruy le 23 mai 1765. La date et le lieu de son décès ne sont pas connus. Fils de Jean, bourgeois de Porrentruy, et de Marianne née Lhoste. Neveu de Jean Stanislas Lhoste, curé de Courtemaîche de 1759 à 1777, et de Jean Germain Lhoste, curé des Bois de 1748 à 1791.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1788 et 1789, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 16 mai 1788 ; il est ordonné sous-diacre le 5 juin 1789, diacre le 8 novembre 1789, prêtre le 19 décembre 1789 (à Porrentruy, dans la chapelle de la résidence épiscopale). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 19 décembre 1789 (post examen supra mediocritatem). Le 14 juillet 1791, il est recommandé par l'officialité comme étant digne d'être investi de la paroisse des Bois (vu qu'il a déjà exercé la cura animarum pendant deux ans dans le diocèse) ; il y est nommé curé par provision apostolique du 2 août 1791.
Retiré à Soleure en 1793, il est primissaire à Dalaas (A, Vorarlberg) en 1795. Cité comme résidant à Fribourg-en-Brisgau en octobre 1802, comme desservant aux Bois le 10 janvier 1803 (en même temps que Joseph Luc Lhoste), vicaire à Gündlingen (quartier de Breisach am Rhein D, Bade-Wurtemberg) en 1804, il est nommé curé d'Oberrimsingen (Breisach am Rhein) en 1805.
Il ne figure pas dans le Necrologium Friburgense 1827-1877, ce qui laisse penser qu'il est en tout cas décédé avant 1827 (création du diocèse de Freiburg) ou alors qu'il exerçait dans une paroisse qui ne faisait plus partie du nouveau diocèse. Il n'est pas non plus cité dans le Verzeichnis der Priester des Bistums Regensburg.
N.B. En quittant les Bois en 1793, S. avait confié le soin de sa paroisse à son cousin, Joseph Luc Lhoste. Lorsqu'il signe son adhésion au concordat, à Fribourg-en-Brisgau (14 octobre 1802), il se considérait toujours comme « curé aux Bois » et prétendait reprendre ce poste, bien que la paroisse soit administrée par Joseph Luc Lhoste depuis 1795 au moins et que les paroissiens des Bois préféraient garder ce dernier comme curé (Lhoste est confirmé comme administrateur des Bois le 30 mai 1803 et nommé desservant le 20 juin 1804). De ce fait, à la réorganisation, S. avait été un moment pressenti pour devenir desservant aux Breuleux, et Pierre Joseph Bron aux Bois.

Jean-Pierre Renard, 25/05/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 510