Zurich, Gaspard Nicolas (1736-1814)

De Châtillon, né le 4 novembre 1736, baptisé le 5 à l'église de Courrendlin. Décédé à Vuippens le 26 novembre 1814 (inhumé le 28 dans le cimetière de Vuippens). Fils d'Henri, maire de Châtillon, et d'Anne née Nicol.
Le 5 mai 1762, il obtient des lettres d'excorporation du diocèse de Bâle, en vue de son incorporation dans le diocèse de Lausanne. Clerc du diocèse de Lausanne, il reçoit tous les ordres à Fribourg cette même année 1762 : tonsure, ordres mineurs et sous-diaconat le 16 avril ; diaconat le 1er juin, prêtrise le 5 juin.
Il rentre ensuite dans le diocèse de Bâle, séjourne durant trois mois au séminaire de Porrentruy en 1769 (novembre-décembre) et 1770 ; il avait déjà suivi des cours de philosophie et de théologie pendant deux ans, il y a plusieurs années, et avait été « approuvé » (probatus) au séminaire de Lausanne et chez les Pères Capucins. Le 2 avril 1770, il est approuvé pour la première fois dans le diocèse de Bâle (post examen inter meliores), et à nouveau le 16 juillet 1771.
En 1771-1772, il est vicaire à Phaffans (F, Territoire de Belfort). Le 8 mai 1773, il est commis pour desservir l'église filiale de Soulce (sur présentation de François Xavier Joray, curé d'Undervelier, datée du 6 mai). Le 7 décembre 1773, il est présenté pour devenir curé de la paroisse de Montsevelier, vacante  suite au décès de Joseph Charmillot, survenu le 4 décembre. L'évêque refuse, le 11 décembre suivant, de le nommer directement curé : il doit se soumettre, comme les autres prêtres, au concours prévu en vue de l'obtention d'une paroisse.
Approuvé (juridiction) une nouvelle fois le 24 juin 1774 (sans être nommé curé par conséquent), il demande le 13 juillet 1774 la permission de vicarier hors du diocèse de Bâle et de passer pour cet effet dans le diocèse de Lausanne, permission (exeat) accordée le 14 juillet.
Dans le diocèse de Lausanne, il est successivement chapelain et vicaire à Domdidier (1775), curé de Vuissens (1775-1777) et de Torny-Pittet (1779), chapelain à Montbovon (1782-1784). Il est aussi professeur à l'Ecole latine de Romont (destinée à la formation des futurs clercs depuis le milieu du XVIIIe siècle).
Chapelain à Vuippens dès 1788.

Jean-Pierre Renard, 1/06/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 560