Kaempf, Jean (1918-1963)

Né en 1918 à Courrendlin. Décédé le 19 janvier 1963 à Bâle. Protestant, il se convertit au catholicisme après de nombreux échanges avec des philosophes et des hommes d'église, surtout des jésuites. Marié, père de trois filles.
K. devient orphelin très tôt. Autodidacte, il se forme « à l'école de la vie ». Aussi bien son activité professionnelle que sa vie privée son marquées par sa lutte pour la justice sociale, dans un esprit de charité chrétienne. Ainsi, sa vocation l'appelle à faire partie des Compagnons d'Emmaüs de l'abbé Pierre. Durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille avec son épouse dans des camps de réfugiés dans la région lausannoise. Ils s'installent ensuite à Bâle où sont nés les trois enfants du couple. Employé au sein de la Coop, K. y gravit de nombreux échelons.
« Jurassien convaincu », selon les mots de sa famille, il adhère aux thèses séparatistes.
Membre de la Commission de révision des statuts de la section de Bâle de la Société jurassienne d'émulation (SJE), section qu’il préside de 1959 à 1963, lui insufflant un nouvel élan de dynamisme.

Philippe Hebeisen, 18/10/2004
Dernière modification: 17/10/2012

Bibliographie

ASJE 66, 1962, pp. 236-237
Informations transmises à l'auteur par Chloé Steulet.