Faigaux, François-Louis (1706-1752)

De la grande famille Faigaux, de Sorvilier. Fils de David, diacre à Yverdon, et d'Esther d'Aubigné. Décédé le 21 octobre 1752 à Kassel.
Il fut pasteur à Renan, à Orvin (1727-1732). Son désir de prendre pour femme sa cousine, Isabelle Cornélie d'Aubigné, crée un important conflit au sein de la Classe d'Erguël dont il fait partie. En effet, pour ses collègues, un tel mariage, interdit par les lois de la seigneurie d'Erguël, est tout à fait inconcevable. Cependant, le prince-évêque Jean-Conrad de Reinach lui ayant accordé une dispense, F. se marie le 1er mai 1730. La réaction au sein de la Classe ne se fait pas attendre et le prince, voulant à tout prix éviter de se lancer dans un conflit avec l'autorité ecclésiastique protestante la plus influente de sa principauté, annule sa dispense. La Classe peut alors retire son ministère à F. et déclarer la cure d'Orvin vacante. L'affaire n'en reste cependant pas là puisque peu après, le prince fait savoir qu'il veut voir F. rétabli dans ses fonctions ! La Classe n'abandonne pas mais ce n'est finalement qu'en 1732 que F. et sa famille quittent le pays pour l'Allemagne. Par la suite, F. est pasteur à Breda (1732-1735), à Namur (1735-1742), Marbourg (1742-1745), Schwabach (1745-1748), et finalement à Kassel où il est aussi professeur de philosophie.

Emma Chatelain, 21/09/2005
Dernière modification: 20/05/2011

Bibliographie

J. Germiquet, « Clerus Rauraciae reformatus Ière partie (1530-1885) », in ASJE 1885-1888, p. 80
Ch. Simon, « Conflit entre le Prince-Evêque de Bâle et la Classe d'Erguël à propos du mariage du pasteur Faigaux », in ASJE, 54, 1950, pp. 27-40
Pierre-Olivier Léchot, « La Vénérable Classe d'Erguël durant le XVIIIe siècle », in ASJE, 2002, pp. 225-229