Fell-Doriot, Jeanne (1911-2005)

Fell-Doriot, Jeanne (1911-2005)Originaire de Monible. Née le 18 mai 1911 à Tavannes. Fille d’Alfred Doriot, comptable. Épouse de René Fell (1905-1979), journaliste et patriote jurassien qui fut instigateur de la manifestation du 20 septembre 1947 à Delémont (Affaire Möckli). Décédée à Delémont le 14 septembre 2005.

Juriste, journaliste et écrivaine.

Début de carrière
Après une scolarité à Porrentruy et des études de droit à Genève, Paris et Berne jusqu’à l’obtention d’une licence, F.-D. vit à Bienne et travaille d’abord en tant que rédactrice au quotidien Journal du Jura. Son époux est alors rédacteur en chef du journal (1931-1949). Elle y tient entre autres une rubrique dite “féminine” (parfois sous le pseudonyme de Denise), dans laquelle elle aborde des thématiques de la vie quotidienne (amour, amitié, bonheur, mariage, saisons, âge, etc.) et remarquée pour son ton qui « ne se choque de rien » et « [est empli de] compréhension pour les faiblesses humaines » (Bulletin de l’Association pour la défense des intérêts du Jura (ADIJ), 1951). Une sélection des billets de F.-D. paraît en 1951 sous le titre Du bleu et du rose aux éditions Ch. Et W. Gassmann. L’ouvrage est accueilli favorablement dans la presse romande, notamment la Gazette de Lausanne et la Feuille d’Avis de Lausanne, qui saluent son « humour, bon sens et philosophie ». Des extraits de cet ouvrage sont publiés par Le Mouvement Féministe, organe de l’Alliance nationale de sociétés féminines de Suisse en 1960. F.-D. collabore également à différents publications hebdomadaires romandes (interviews, reportages, nouvelles) et publie deux pièces de théâtre en un acte, parues dans le Mois théâtral (1953).

Entrée à la Fédération des sociétés de secours mutuels de la Suisse romande
En 1948, elle signe une enquête intitulée Les causes du paupérisme dans le Jura bernois et leurs remèdes, qui paraît dans le bulletin de l’ADIJ et sous forme de brochure éditée par la Direction de l’assistance publique du Canton de Berne. Passant en revue la statistique bernoise sur les « causes de l’indigence » (réalisées dès 1943 sous la direction du directeur du Département des œuvres sociales et de l’assistance du Canton de Berne, Georges Moeckli), F.-D. plaide pour l’amélioration des assurances sociales (vieillesse, maladie, accident, chômage) et pour « la création d’occasions de travail » dans le Jura. Il s’agit d’« abolir le paupérisme, créer un Jura, [et] une Suisse saine et prospère ». Cette publication remarquée, qui « suscita quelques remous » d’après la presse locale (Journal du Jura, 2005), est suivie par l’entrée de F.-D. au sein de la Fédération des sociétés de secours mutuels de la Suisse romande en tant que rédactrice de son organe Mutualité Romande (1955-1975) et rédactrice pour le Service de presse et d’information de l’assurance-maladie (SPAM), l’objectif étant d’informer toutes les personnes actives dans les secours mutuels et les assurances-maladies des actualités du secteur. En 1969, F.-D. rédige la plaquette pour les 75 ans de la Fédération, dont elle est la première et seule membre féminine. Le jubilé est célébré au Palais des congrès à Bienne, et la publication, richement illustrée, est distribuée aux participants.

Réflexions critiques autour du développement des assurances-maladies
Durant cette période, F.-D. publie différents travaux critiques au sujet de l’évolution des assurances-maladies. Dans la brochure L’assurance-maladie suisse à un tournant – À la recherche d’une solution qu’elle autoédite en 1967, F.-D. étudie les conséquences de la révision partielle de la Loi fédérale sur l’assurance en cas de maladie et d’accident (LAMA, 1911-1996), survenue en 1964. Elle y souligne des lacunes dans le régime des assurances-maladies de l’époque : absence d’obligation, absence d’assurances familiales et dentaires et régime de financement dépassé qui impose aux assuré·e·s des charges trop lourdes. Dans une seconde partie, elle esquisse des solutions en s’inspirant notamment du régime allemand, en plaidant entre autres pour l’introduction de l’obligation ainsi que pour une refonte « selon des critères professionnels ou d’habitude de vie ». Le texte est discuté dans la presse et présenté par son auteure au sein de la Commission sociale de ADIJ. Ses propositions figurent également dans le Rapport de gestion de la Ville de Bienne de 1967. La même année, la brochure est traduite en allemand et publiée à Soleure par le Verlag des Konkordates der Schweizerischen Krankenkassen. Dix ans plus tard, au moment de prendre sa retraite, F.-D. rédige une seconde brochure, L’assurance-maladie, tonneau des Danaïdes (1978), lui permettant, selon ses termes, de « faire le point » sur la question et de plaider une nouvelle fois pour « une politique de la santé cohérente, à visage humain, qui nous vaille une médecine prodiguant les soins les meilleurs à moindre coût, un coût supportable pour l’individu, pour la collectivité ».

Retour au Jura : Cet étonnant Virgile Rossel
La question jurassienne est au cœur de l’engagement des époux Fell, qui quittent Bienne pour s’installer à Delémont en 1976 (René Fell, Un canton du Jura: pourquoi?, édité par le Rassemblement Jurassien, 1976). Veuve dès 1979, F.-D. consacre son dernier ouvrage à Virgile Rossel (1858-1933), juge fédéral, écrivain et homme politique séparatiste né à Tramelan-Dessus. Paru en 1988, Cet étonnant Virgile Rossel est basé sur une recherche documentaire approfondie comprenant les œuvres littéraires et les archives personnelles de Rossel, dont une correspondance inédite de plus de 500 lettres ainsi que le récit de deux de ses petits-enfants, Claudine et Jean Rossel. Une année après sa parution, une plaque commémorative rendant hommage à Rossel est apposée à la Rue des Moulins 9 à Delémont. F.-D. est alors invitée à prononcer un discours qui retrace la vie du personnage, notamment son passé de patriote jurassien. F.-D. apparaît par ailleurs aux côtés de Roland Béguelin et est l’auteure d’un message de condoléances adressé à la famille en 1993, également conservé aux Archives cantonales jurassiennes.

Fonds Jeanne Fell-Doriot de la Commission intercantonale de littérature (CiLi)
Suite à la disparition de F.-D. en 2005, un fonds René et Jeanne Fell pour les Lettres jurassiennes issu du legs testamentaire de F.-D. est créé en 2007 et administré par la Commission intercantonale de littérature (CiLi). Sur une proposition de cette dernière, le Gouvernement jurassien décide en 2010 la création d’une bourse de soutien à l’écriture et à la recherche financée par ce fonds. Les bourses prennent le nom de Jeanne Fell-Doriot et ont entre autres été attribuées à l’écrivaine Myriam Wahli (2018), à Antoine Rubin (2021) et au Dictionnaire du Jura (2021).

Œuvres
Les causes du paupérisme dans le Jura bernois et leurs remèdes, ADIJ, 1948, 16 p.
Du bleu et du Rose, Éditions Ch. Et W. Gassmann, 1951, 185 p.
Angela ; et, Un vol : 2 comédies inédites, Le Mois théatral, Genève : Meyer & Cie, avril 1953, 28 p.
Une maison jurassienne, "La Setag SA", livre des caractères de machines à écrire dans le monde entier, ADIJ, 1955, pp. 25-28
L’assurance-maladie suisse à un tournant : À la recherche d’une solution, Bienne, 1967, 84 p.
75 ans Fédération des sociétés de secours mutuels de la Suisse romande : 1893-1968, Fédération des sociétés de secours mutuels de la Suisse romande, 1969, 88 p.
L’assurance-maladie, tonneau des Danaïdes, Vevey, Editions Delta, 1978, 53 p.
Cet étonnant Virgile Rossel, Editions Imprimerie jurassienne S. A., Delémont, 1988, 191 p.

Anne-Valérie Zuber, 14/04/2022

Fonds d'archives

Archives cantonales jurassiennes, Documents 178 J 2 Pe 27 ; 178 J 2 Pe 491 ; 97 J 89-549, « Béguelin Roland et Fell-Doriot Jeanne »

Bibliographie

« Jeanne Fell-Doriot n’est plus » dans Journal du Jura (éd.), 17.09.2005. URL : https://www.journaldujura.ch/jeanne-fell-doriot-nest-plus (consulté le 8.10.2021)
« Fell-Doriot, Jeanne », dans Chronologie Jurassienne (éd.),  https://www.chronologie-jurassienne.ch/fr/003-PERSONNES/F/Fell-Doriot--Jeanne.html (consulté le 8.10.2021)
« Portrait d’un précurseur jurassien », in L’impartial (éd.), 09.02.1988, p.20.
« Hommage à Virgile Rossel. Une plaque commémorative à Delémont », in L’impartial (éd.), 29.04.1989, p.27.
« 20 ans de rédaction de la Mutualité romande », in Mutualité romande, décembre 1975, p. 3.
« Les secours mutuels romands ont fêté leur 75e anniversaire », in L’impartial (éd.), 02.06.1969, p. 8.
« Commission sociale de l’ADIJ », dans L’impartial (éd.), 09.11.1967, p. 11.
 « Notre système d’assurance-maladie est-il le plus rationnel ?», in L’Express (éd.), 15.08.1967, p. 11.
« Notre assurance maladie à un tournant », in L’Impartial (éd.), 02.06.1967, p.25.
« Gemeindestelle für Krankenversicherung », in Rapport de Gestion de la Ville de Bienne, 1967, pp. 61-63.
« La rédaction de la « Mutualité romande » change de titulaire », in Mutualité romande, janvier 1955, p. 3.
Bibliographie jurassienne – 2015, al. 325
Informations fournies par l’Office de la culture, Porrentruy (19.10.2021)

Iconographie

Quatrième de couverture de « Cet étonnant Virgile Rossel », Photo © Enard, Imprimerie jurassienne S.A. Delémont, 1988