Müller-Blaser, Anna (1887-1968)

Müller-Blaser, Anna (1887-1968)Née le 29 avril 1887 à Boujean, près de Bienne, de parents enseignants, Hans et Anna Blaser-Pfister. Décédée le 2 juin 1968 dans un accident de voiture.
Avant-dernière d’une fratrie de sept enfants dont plusieurs meurent de la diphtérie, et un se noie dans la Suze. Épouse de Dr. Guido Müller (1875-1963), également natif de Boujean, maire socialiste de Bienne (1921-1947). Le couple a trois enfants : Konrad, philologue classique (1920-2015), Heinrich, (1922-?) et Anna Dorothea Flury-Müller, institutrice (1927-1991).

Institutrice, ménagère, membre de l’Association pour la promotion des intérêts féminins (cf. Guerre du Lait)

Scolarité à Boujean puis études au séminaire auprès du professeur Rennefahrt, où elle montre des aptitudes exceptionnelles pour la musique. Formation d’institutrice au séminaire à Berne. En 1907, M.-B. est engagée à Bühl (BE), un village du Seeland, puis elle poursuit des études d’allemand et d’histoire à Berne. Elle y est logée pendant deux ans par la famille Rennefahrt, ce qui lui permet de poursuivre sa passion pour le piano et le chant. De 1913 à 1920, M.-B. est institutrice à l’école secondaire pour filles de Bienne. Durant les congés de l’été 1914, elle voyage en Angleterre pour parfaire sa maîtrise de l’anglais, et étudie l’italien aux côtés de son futur époux, Guido Müller.

Vers 1918, le couple emménage dans la première coopérative d’habitation de la région : la coopérative des cheminots « Hofmatten » à Nidau. M.-B. s’occupe du ménage aux côtés de sa belle-mère. À l’été 1920, elle quitte son travail d’institutrice pour se consacrer à sa famille, son premier fils naît en novembre de la même année. Contrainte de déménager à Bienne suite à la candidature de Dr. Guido Müller à la Municipalité, la famille emménage d’abord à la rue Neuhaus, avant de s’établir au chemin Redern. La notice nécrologique de M.-B. insiste sur la diversité des tâches qui incombent à la ménagère de l’entre-deux-guerres, d’autant plus au cours d’une période marquée par les pénuries : soin et éducation des enfants, culture du potager, travaux de couture et connaissance approfondie des plantes médicinales. D’après l’autrice Verena Blaser, M.-B. est également dévouée au soin des animaux que recueille son deuxième fils Heinrich. À cela s’ajoute le rôle de soutien indéfectible attendu d’elle en tant qu’épouse du maire de Bienne.

Au moment de la création de l’école de musique municipale, M.-B. intègre le comité, où elle restera pendant une trentaine d’années. Elle y réussit avec succès son examen de solfège en 1939. Elle s’engage également dans plusieurs œuvres sociales : pour l’aide aux soldats durant la guerre et en tant que remplaçante occasionnelle à l’école secondaire de Boujean. Également investie dans la lutte pour les droits des femmes, M.-B. aurait milité pendant la Guerre du lait au sein de l’association des ménagères biennoises. Elle est ensuite membre du comité puis présidente de l’Association pour la promotion des intérêts féminins (Verein zur Förderung der Fraueninteressen) à Bienne.

Suite à son décès survenu brutalement suite à un accident de voiture entre Bienne et Aarberg, en juin 1968, elle est la première femme pour qui une notice nécrologique est publiée dans les Annales biennoises. Celle-ci est rédigée par Verena Blaser (1907-1991), enseignante et fondatrice de l’enseignement pour adultes à Bienne.

Anne-Valérie Zuber, 28/04/2022

Fonds d'archives

Archives Fondation Gosteli, Fonds Verein zur Förderung der Fraueninteressen Biel / Verband der Bieler Frauenvereine (AGoF 238)

Bibliographie

Verena Blaser, « Anna Müller-Blaser », in Annales Biennoises, 1968, pp. 116-120
Charlotte Grupp-Büchner, « Dorothea Flury-Müller », in Annales Biennoises, 1991, pp. 232-233
Julien Steiner, Changer la ville pour changer la vie. Construction et urbanisme de Bienne la Rouge, Mémoire de License, Université de Lausanne, 2004
Lotti Teuscher, « Verena Blaser », in Annales Biennoises, 1991, pp. 228-229
Communiqué de l’école municipale de musique, in Journal du Jura, 2.6.1939
« Zwei Tote auf der Strasse Biel— Aarberg. Die Gattin des früheren Bieler Stadtpräsidenten Guido Müller unter den Opfern », in Der Bund, 4.6.1968
« Das Leben entscheidend mitgeprägt », in Bieler Tagblatt, 27.11.1998

Iconographie

Anna Müller-Blaser, Annales biennoises, 1968, avec l’autorisation de la rédaction