Moeschler, Jean-René (1951-)

Moeschler, Jean-René (1951-)

Originaire de Tavannes. Né à Tavannes le 8 mai 1951. Peintre et graveur. Réside à Malleray. Fils de Jean, comptable et président de la bourgeoisie de Tavannes, et de Gabrielle née Favret, régleuse. Frère du député socialiste et conseiller municipal de la ville de Bienne Pierre-Yves Moeschler et père de la députée Emilie Moeschler (PS, Bienne).
Maturité scientifique à Bienne (1970), brevet d'enseignement secondaire en éducation artistique et mathématiques à l'Université de Berne. Plusieurs stages de formations et séjours à l'étranger. Enseignant à l’Ecole secondaire de Malleray durant 16 ans (12 ans à temps plein et 4 ans à mi-temps), avant de la quitter pour se consacrer totalement à l’art.
De 1979 à 1989, il est responsable du perfectionnement du corps enseignant en arts plastiques. Dès 1989, membre de la section jurassienne de la société des peintres, sculpteurs et architectes suisses (VISARTE).
Peintre indépendant depuis 1990, atelier à Moutier (ancienne usine Petermann). Séjours de travail à Paris et New-York. De mars 1997 à février 2002, M. est lecteur pour l'éducation artistique à l'Université de Berne dans le cadre du brevet d'enseignement secondaire (BES).
A réalisé des oeuvres monumentales pour la piscine de Bévilard, la salle d’éducation physique du Fuet, la salle communale de Tavannes, l’Ecole d’ingénieurs de St-Imier, le centre de transfusion sanguine à La Chaux-de-Fonds, un home de St-Imer, l'école de Sonvilier et les bureaux de la SUVA à Delémont. Certaines de ses oeuvres figurent en outre dans un certain nombre de collections publiques, telles qu'au Musée d'Art et d'Histoire de Neuchâtel, au Musée jurassien des Beaux-Arts à Moutier ou dans la Collection d'estampes de l'EPFZ à Zurich.
A exposé à Perrefitte (1985, 2003), à la galerie du Soleil de Saignelégier (1988, 1996, 2003), Auvernier (1990, 1994, 1999), Berthoud (1992, 1998), au Musée des Beaux-Arts de Moutier (1992), au Centre Pasqu’Art à Bienne (1994), au Forum d’art contemporain à Sierre (1996), à l’Abbatiale de Bellelay (1997), à l'Espace noir de Saint-Imier (1999), Morat (2001), Colombier (2002, 2006) et à la Fundaciò Niebla à Casavells (Catalogne). Il a également participé à un grand nombre d'expositions collectives depuis 1980, qui l'ont notamment emmenées hors de nos frontières à Besançon et Bonne (1987) ; Varna (Bulgarie, 1990, 1997) ; Palerme, Moscou et Zagorsk (Russie) en 1993 ; St-Pétersbourg (1996) ; Nantes, Rennes, Hennebont et Quimperlé (1998).
Lauréat du Prix de la Fondation Joseph et Nicole Lachat (1989, sous forme de bourse), titulaire à trois reprises de la bourse du canton de Berne (1992, 1995, 2003), lauréat du Prix Roland Léchot-Légobbé (2007).
Membre de la commission cantonale bernoise d'art et d'architecture (1998-2005) et membre de la Commission francophone chargée des affaires culturelles générales (1999-2005), nommé par le Conseil-exécutif bernois. Ce mandat est en lien avec le précédent. Membre de l'Institut jurassien des sciences, des lettres et des arts dès 1996, il en est le secrétaire général (dès 2003), après en avoir été le trésorier depuis 1997 ; il préside l'institution depuis 2017. Président de la Fondation Joseph et Nicole Lachat de 2001 à 2008.
Par ailleurs, M. s'investit également dans la vie publique, en accédant au Conseil municipal de Malleray (2004-2008 ; réélu en 2008, il se désiste en faveur de sa colistière Susanne Hartmann) et au Conseil du Jura bernois (CJB) (2006-2014), auquel il s'était porté candidat sur la liste du PSA et au sein duquel, en tant que premier « viennent ensuite », il occupe le siège laissé vacant par le député-maire Maxime Zuber en 2006. Réélu en 2010, il est l'emblématique président de la section Culture du CJB (2006-2010, 2010-2014), président de la commission du Prix des arts, des lettres et des sciences du Conseil du Jura bernois et des distinctions culturelles (instituée en 2010) et membre des sections Travaux publics, transports et énergie ainsi que Police, affaires militaires et finances (2010-2014) ; membre de la section Institutions (2006-2010). Membre du conseil de la Conférence TransJurassienne (CTJ) depuis 2009.
En novembre 2008, ses peintures font l'objet d'une publication, Oeuvres (Biro éditeur, Paris), sur des textes de Nicolas Raboud, Daniel de Roulet, Jean-Baptiste Para et Pierre Vilar.

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 11/10/2005
Dernière modification: 18/10/2017

Bibliographie

Thierry Mertenat (e. a.), Traces. 109 créateurs jurassiens photographiés par Jacques Bélat, SJE, Fondation Anne Bloch, 1996
Dictionnaire biographique de l’art suisse L-Z
, Zurich et Lausanne, 1998, p. 733
Le Quotidien jurassien
, 11 septembre 2007 ; 7 novembre 2007 ; 28 juin 2008
www.be.ch (28.4.2006)
www.malleray.ch
(28.4.2006 ; 3.7.09)
[www.sikart.ch (28.4.2006)]
www.swissinfo.org (21.4.2006)
www.biroediteur.com/jeanrenemoeschler.php (29.7.2008)
www.conseildujurabernois.ch (4.6.2010 ; 30.9.2010 ; 10.2.2011 ; 10.3.2011)
Informations transmises par Jean-René Moeschler.