F | D

Holy Frères

En 1893, est fondé, à St-Imier, un atelier artistique de gravure, dont la raison sociale est Etablissement Holy Frères à St-Imier. Cette association comprenait François (1867-?) et Jules (1872-1950) Holy, tous deux nés à St-Imier. Elle s'occupa d'abord de la décoration de boîtiers de montres puis se lança dans la fabrication de médailles et d'estampes. En 1914, la maison Holy reçut une médaille d'or de l'Exposition nationale suisse à Berne.
Jules et son frère construisent la fabrique Chasseral. Après la Première Guerre mondiale, ils déplacent l'entreprise à Genève où ils possédaient une succursale. Début 1919, ils sont en effet mentionnés à Chène, puis rapidement à Genève même.


Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 09/11/2005

Dernière modification: 23/04/2020

Bibliographie

Gustave Amweg, Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, tome 1, Porrentruy, 1937, pp. 4502-4503
Le Jura bernois, 24 octobre 1950 ; 4 octobre 1951
Journal de Genève, 11 avril 1919 ;
Gazette de Lausanne, 16 avril 1919 ; 21 février 1920

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Holy Frères», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/2513-holy-freres, consulté le 29/01/2023.