Flueckiger, Fernand (1890-1932)

Né à St-Imier le 14 avril 1890. Décédé dans un accident d'avion le 2 juin 1932.
Apprentissage d'émailleur dans un petit atelier de Bienne suivi d'un séjour de deux ans en Égypte. De retour dans son village natal, il se retrouve à la tête de la fabrique de cadrans fondée par son oncle Zélim Jacot, reprise ensuite par son père puis par sa mère. F. succède à cette dernière avec son frère André. Passionné de sport, il pratique l'équitation et le bob avant de s'éprendre d’aviation. Il reçoit le brevet d'aviateur civil en 1927, achète son propre avion (un De Havilland-80 Puss-Moth), se construit vite une réputation de pilote de premier ordre et rejoint le Club suisse d'aviation (CSA) à Genève (qu'il représente comme pilote lors de diverses manifestations internationales, telles que le Rallye d'Auvergne). Il aménage un terrain à Courtelary et effectue souvent des vols à La Chaux-de-Fonds, si bien que son avion rouge devient vite un des emblèmes du ciel de la région. Le 2 juin 1932, lors d'un vol qu'il entreprend seul et en tentant d'éviter les intempéries entre Genève et Courtelary, il finit par s'écraser sur le Colomby de Gex (F), ce qui lui coûte la vie.
Membre de la section d’Erguël de la Société jurassienne d'Emulation (SJE) et de la Société d'escrime de Saint-Imier.


Emma Chatelain, 15/12/2005
Dernière modification: 7/03/2019

Bibliographie

ASJE, 37, 1932, pp. 355-356
Gustave Amweg, Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, tome 2, Porrentruy, 1941, p. 481
L'Impartial
, 8 juin 1932
Le Jura bernois, 6 juin 1932
Jean-François Nussbaumer et al., Jura et Jura bernois....Aviation civile et militaire, guerre aérienne 1900-2012, Delémont, 2013, p. 86
Le Petit Jurassien, 6 et 9 juin 1932
Informations transmises par Jean-François Nussbaumer (24.8.2018)