F | D

Bonfol (poterie)

La poterie de Bonfol est désignée sous le nom générique de caquelons, en référence au caquelon à fondue. Elle est la plus ancienne et la plus importante de l'ancien Evêché de Bâle. Elle est obtenue à partir d'une argile réfractaire devenant rougeâtre à la cuisson. En 1770, sur 123 chefs de familles, 24 sont potiers. Jusqu'au 20e siècle, le travail se fait à domicile puis, au cours du XXe s., on assiste à la concentration de la production. Trois entreprises se partagent alors le domaine : Fabrique de céramique Bregnard et Cie SA (1912-1957) ; fabrique Chappuis et Cie qui devient Céramique d'Ajoie SA (1924-1991) ; CISA SA (Céramiques industrielles SA, 1951-1999). Aujourd'hui, le village ne compte plus qu'un seul atelier artisanal tenu par une potière. En 1980, la création de la Fondation Poteries de Bonfol, à l'initiative d'Armand Bachofner, alors dernier potier en activité dans la localité, a pour but d'assurer la perpétuation de ce métier ancestral.

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 13/01/2006

Dernière modification: 13/10/2009

Bibliographie

François Kohler, « Caquelons », in Bernard Prongué (dir.), Le canton du Jura de A à Z, Porrentruy, 1991, p. 76 http://www.jurapoterie.ch/index.html (13.10.2009)

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Bonfol (poterie)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/3752-bonfol-poterie, consulté le 22/05/2024.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.