Sommer, Henri (1926-1984)

Originaire d'Affoltern i.E. (BE) et de La Chaux-de-Fonds (NE). Né Henri Willy le 18 décembre 1926 au Crêt-du-Locle (auj. comm. de La Chaux-de-Fonds). Décédé dans l'exercice de sa fonction le 23 juillet 1984 à l’Hôpital de l’Ile à Berne. Fils d’un père administrateur postal et facteur. Marié à Huguette Louise Picher (1977), une fille.
Ecole primaire au Crêt-du-Locle, Progymnase et Ecole de commerce à La Chaux-de-Fonds. Après son apprentissage d’employé postal, il travaille pour l’administration des PTT durant 33 ans, notamment à la Sihlpost de Zurich où il demeura 10 ans. En 1958, il s’établit à Saint-Imier où il est nommé administrateur postal à compter de 1963.
Membre du Parti socialiste suisse et de ses organes directeurs au niveau cantonal (PSJ), du district et local. S. se lance en politique en 1970 lorsqu’il est élu au Conseil de ville (législatif) de St-Imier (président en 1973 et 1977, membre de la commission des finances et de la commission de surveillance de l’Ecole d’ingénieurs jusqu’en 1978), puis député au Grand Conseil bernois (1970-1978) où il siège au sein des commissions de surveillance du Gymnase français de Bienne, de vérification des pouvoirs et de celle des transports. Le 23 avril 1978, il est élu à l'un des sièges francophones du Conseil-exécutif réservé au représentant du Jura bernois, au sein duquel il succède au Conseiller d’Etat Henri Huber. Dès lors, il est en charge de la Direction des transports, de l'énergie et de l'économie hydraulique. Membre de la délégation du Conseil-exécutif pour les affaires jurassiennes, il avait auparavant été un « partisan acharné et déterminé du maintien du Jura bernois dans le canton de Berne », selon l’épitaphe parue dans le Journal du Jura. Président du Conseil-exécutif pour l'exercice 1982-1983. Membre de droit, en tant que représentant du gouvernement bernois, du conseil d’administration (CA) de la société exploitant le Chemin de fer du Lötschberg (BLS), ainsi que des CA des Forces Motrices Bernoises (FMB), de Swissair et d’Alpar.
Gravement malade, S. avait dû suspendre son activité gouvernementale depuis le mois de février 1984. La suppléance fut alors assurée par le Conseiller d’Etat et président du gouvernement bernois Hans Kraenbühl, directeur de la police et des affaires communales.
Sergent-major d’artillerie à l’armée.

Philippe Hebeisen, 15/03/2006
Dernière modification: 3/10/2012

Fonds d'archives

Archives de l'Etat de Berne

Bibliographie

François Kohler et Bernard Prongué, « La députation jurassienne 1922-1974 : approche statistique », Bulletin de l'Association pour la défense des intérêts du Jura, 11, 1974, p. 275
Le Démocrate, 24 juillet 1984
Le Journal du Jura, 24 juillet 1984
Le Jura bernois, 27 juillet 1984
L'Impartial, 11 juin 1977