Savoye, Frédéric (1916-1993)

Du Locle, des Planchettes et de Saint-Imier. Né le 9 février 1916. Décédé le 2 septembre 1993 à Sion. Fils de Maurice Savoye. Epouse Olga Rachel Blanchut (1955).
Ecoles primaire et secondaire à St-Imier. Etudes au gymnase de Steckborn (TG) puis obtention d'un certificat de maturité scientifique à Berne et d'un diplôme de commerce à Londres. Il se perfectionne ensuite par des stages, à l'Université de Cambridge et dans des établissements commerciaux à Genève, Montréal et New-York.
Entré en 1939 chez Longines dont son père est alors directeur général. S. en devient fondé de pouvoir en 1957, directeur commercial en 1962 et administrateur en 1967. Il occupe le poste de directeur jusqu'à la reprise de Longines par l'ASUAG, en 1972, date à laquelle il quitte l'entreprise.
Président de l'Association cantonale bernoise des fabricants d'horlogerie (ACBFH) de 1968 à 1971. Délégué à la Chambre suisse de l'horlogerie, membre du comité central et délégué de la Fédération horlogère suisse (FH). Administrateur de la compagnie privée franco-suisse d'aviation d'affaires Air-Jura, président du comité de surveillance du siège de St-Imier de la Banque cantonale bernoise.
Président de l'Association pour la Défense des Intérêts du Jura (ADIJ) de 1973 à 1981.
Membre du Parti libéral, il siège au Conseil municipal (1962-1974) et au Conseil général de St-Imier.
Amateur d'objets d'arts, S. a légué une remarquable collection de pendules au musée d'horlogerie du Locle.

Emma Chatelain, 27/02/2007
Dernière modification: 12/11/2009

Bibliographie

Les Intérêts du Jura, no 10, 1973, p. 71-72
Pierre-Yves Donzé, Histoire d'un syndicat patronal ouvrier, Neuchâtel, 2006, p. 98
Anne Beuchat-Bessire, Catherine Krüttli, « Frédéric Savoye », in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 2.11.2009