F | D

Ecole normale des instituteurs, Porrentruy

Fondée en 1837 à Porrentruy, l'Ecole normale des instituteurs du Jura va ensuite être intégré à l'Institut pédagogique jurassien (1982) puis à la HEP-BEJUNE dès le 1er août 2001 (sites à Bienne, La Chaux-de-Fonds et Porrentruy). La loi cantonale du 17 février 1832 sur la création d'écoles normales assure la création d'une école dans la partie francophone du canton (art. 3). Après l'ouverture des portes de l'Ecole normale de Münchenbuchsee (4.9.1833), il faut cependant attendre encore quatre ans avant de voir un même établissement dans le Jura. Après de longues discussions portant notamment sur la question de savoir s'il faut fonder une école mixte d'un point de vue confessionnel ou non, la commission formée du doyen Morel, du pasteur Bandelier, de Xavier Stockmar, de Jules Thurmann et de Marchand (forestier, membre du conseil d'administration du Collège de Porrentruy) va remettre son rapport au Département de l'Education le 8 juin 1834. Les membres de la commission sont unanimement en faveur d'une école normale jurassienne mixte du point de vue confessionnel. Le 23 juillet, le Conseil-exécutif se prononce en faveur d'un tel projet et choisit Porrentruy pour accueillir la nouvelle école. Même si dans la population on n'est pas toujours d'accord avec cette école mixte, la décision est maintenue. La loi sur les écoles du 13 mars 1835 qui oblige les régents en place à passer un examen va permettre au projet d'avancer. Le 8 septembre 1836, Jules Thurmann est nommé directeur avec mandat de mettre sur pieds immédiatement l'Ecole normale. En mars 1837, les deux premiers maîtres, Sauvain de Courrendlin et Migy de St-Ursanne sont nommés alors que le 1er août 1837, la première classe est ouverte, rapidement suivie par une deuxième au printemps 1838. L'école occupe alors l'un des bâtiments du collège de Porrentruy. Les conflits politiques qui règnent dans le Jura durant tout le 19e siècle ne vont pas épargner l'école normale qui va se retrouver au centre des affrontements entre conservateurs (dont Stockmar prend la tête) et libéraux, fidèles à Berne, dont l'Ecole normale devient le représentant symbolique à Porrentruy. L'arrivée en force des conservateurs au pouvoir en 1850 va porter un coup dur à l'école normale. Le nombre d'élèves et de professeurs va nettement diminuer tout comme celui des années d'études qui passe de 3 à 2 (de nouveau 3 en 1859). En 1854, le Grand Conseil va même jusqu'à décider de la fermeture de l'école. La chute du régime conservateur lors des élections de 1854 va empêcher cette décision mais l'Ecole se retrouve quand même mutilée au profit d'un nouvel établissement uniquement pour les districts catholiques. Cette situation dure jusqu'en 1860 où une nouvelle loi permet à l'école de Porrentruy de redevenir un établissement pour l'ensemble du Jura (les protestants se formaient alors à Glay (F) ou par stage chez des maîtres). En 1875, une nouvelle loi sur les écoles normales porte à quatre ans la durée des études et fait disparaître l'Ecole-modèle (ouverte en 1839, cette dernière accueillait alors une quarantaine d'enfants pauvres de 6 à 11 ans et servait en quelque sorte de classe de stage aux futurs instituteurs). Différentes réformes administratives ont lieu jusqu'en 1953 où un nouveau règlement sur les écoles normales francophones du canton remplace celui de 1875. En 1963, les trois districts du Sud demandent l'ouverture d'une classe francophone d'école normale à Bienne ce qui est fait en 1964. Le 20e siècle est notamment parcouru par la nécessité de trouver une solution pour agrandir les locaux. Plusieurs solutions sont longuement discutées et finalement de nouveaux bâtiments sont inaugurés en 1972. En 1981, elle est regroupée avec l'Ecole normale des institutrices de Delémont.


Directeurs 1837-1843 Jules Thurmann 1843-1848 Alexandre Daguet 1849-1854 Xavier Péquignot 1855 Jules Thurman (ad interim) 1855-1882 Alexandre Friche 1882-1892 Gustave Breuleux 1892-1900 Georges Schaller 1900-1933 Marcel Marchand 1933-1948 Virgile Moine 1948-1971 Edmond Guéniat 1972-1982 Marc-Alain Berberat 1982-1993 Michel Girardin 1993-2005 Claudio Siegrist 2005-2008 Maurice Tardif (recteur de la HEP-BEJUNE) Dès 2008 Jean-Pierre Faivre (recteur de la HEP BEJUNE)

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 31/03/2008

Dernière modification: 21/06/2011

Bibliographie

Virgile Moine, Ecole normale des instituteurs du Jura, Courtelary, 1937 Edmond Guéniat, Ecole normale d'instituteurs du Jura ' Porrentruy, 125e anniversaire, Porrentruy, 1963 Ecole normale d'instituteurs du Jura inaugurée à Porrentruy le 17 novembre 1972, Moutier, 1972 Louis-Joseph Fleury, De la charité à la philanthropie. Création de l'Ecole normale du Jura à Porrentruy, la naissance de l'Etat enseignant dans le Jura, mémoire de licence, Université de Genève, 1995 Informations transmises par la HEP-BEJUNE.

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Ecole normale des instituteurs, Porrentruy», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/6068-ecole-normale-des-instituteurs-porrentruy, consulté le 26/02/2024.

Catégorie

Formation
Formation

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.