F | D

Ecole normale des institutrices, Delémont

Fondée en 1846, elle ferme ses portes en été 1981 pour être intégrée à l'Ecole normale de Porrentruy (ses locaux sont alors occupés par l'Ecole de culture générale) puis à l'Institut pédagogique jurassien en 1982. Le régime libéral bernois de 1830 favorise la formation des jeunes. La loi cantonale du 17 février 1832 sur la création d'écoles normales permet notamment l'ouverture de celles de Münchenbuchsee en 1833 et Porrentruy en 1837. La discussion sur l'ouverture d'une école normale pour filles débute dans les années 1840. Ouverte en 1846, la première volée est diplômée en 1848. Mal accueillie dans la population qui ne comprend pas pourquoi ces jeunes filles brevetées devraient être préférées aux religieuses alors en place dans l'enseignement, les nouvelles institutrices doivent affronter une agitation populaire qui dure plusieurs années. Le changement de régime cantonal de 1850, qui voit arriver au pouvoir une majorité conservatrice, beaucoup moins favorable à l'Ecole normale, ne va pas arranger les choses. Après avoir poussé le directeur à démissionner, le Département de l'éducation et le Grand Conseil bernois vont aller jusqu'à décider la suppression des écoles normales de Delémont et Hindelbank en mars 1853 (les raisons invoquées sont le manque de moyens financiers, le peu d'élèves, l'impopularité de l'établissement, et des conflits de personnes). Malgré le retour des libéraux au gouvernement lors des élections de 1854, il faut attendre la nouvelle loi de 1860 pour assister à la réouverture de l'Ecole normale de Delémont en automne 1861. En 1915, la construction d'un nouveau bâtiment permet d'avoir une nouvelle série d'élèves chaque année et non tous les trois ans. En 1948, ouverture d'une section pour la formation des maîtresses de classes enfantines. En 1954, pour la première fois, trois élèves quittent l'école prématurément pour combler des vides dans le corps enseignant jurassien. Par la suite, cette situation va se généraliser et ainsi hypothéquer la formation des enseignants, puisqu'en 1956 c'est toute une classe qui s'en va avant la fin de ses études. Dès les années 1970, le décroissement de la natalité va mettre fin à cette façon de faire. Depuis 1971 est ouverte une section de maîtresses d'ouvrages (formation en deux ans). Directeurs 1846-1852 Joseph Mérat 1852-1853 Pierre Villemain, direction provisoire 1861-1873 Antoine Reverchon (de Genève) 1874-1882 Georges Breuleux 1882-1885 Robert Schaffter 1885-1887 Péquignot, direction provisoire 1887-1918 Henri Duvoisin 1918-1934 Hippolyte Sautebin 1934-1956 Charles Junod 1956-1965 Pierre Rebetez 1965-1981 Jacques-André Tschoumy

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 31/03/2008

Bibliographie

Charles Junod, Ecole normale des institutrices Delémont, 1846-1946, Delémont, 1946 Bulletin de l'Amicale des anciennes élèves de l'Ecole normale de Delémont, n° 1(1968) ; n° 3(1970)-n° 11(1979) ; n° 13 (1981) ; n° 8 spécial (1976)

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Ecole normale des institutrices, Delémont», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/6069-ecole-normale-des-institutrices-delemont, consulté le 21/07/2024.

Catégorie

Formation
Formation

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.