Chauffat (centrale hydroélectrique), Frinvilier, 1892

Directeur de la fabrique de papier Biberist AG (SO) et fondateur de la fabrique de pâte de bois de Rondchâtel, Oscar Miller désire utiliser la force de la Suze, à Rondchâtel, pour en faire profiter sa fabrique de Biberist, freinée dans son développement par le peu de ressources du canal de l'Emme. Le transport d'électricité en est alors encore à ses tout débuts et il faudrait ici la transporter sur une distance de 28 km. En 1891, après une expérimentation réussie lors de l'Exposition internationale d'électrotechnique de Francfort-sur-le-Main, Oscar Miller se lance dans la construction d'une centrale hydroélectrique au lieu-dit le Chauffat, à mi-chemin entre l'usine de Rondchâtel et Frinvilier. Elle est alors la deuxième centrale hydroélectrique construite sur la Suze. La centrale commence sa production en 1892. Son électricité est conduite à Biberist où elle sert à l'éclairage des ateliers et à l'alimentation de deux moteurs. Cette liaison semble être le premier transport industriel permanent d'une force motrice de 250 CV. La liaison avec Biberist va se faire jusqu'en 1916. Puis, après une révision complète des installations, l'énergie sera désormais conduite à la fabrique de Rondchâtel. La centrale est toujours en activité aujourd'hui et appartient à l'entreprise Vigier SA,

Emma Chatelain, 21/04/2009
Dernière modification: 18/05/2009

Bibliographie

Bernard Romy, Le Meunier, l'horloger et l'électricien. Les usiniers de la Suze, 1750-1950, Intervalles, n° 69-70, automne 2004, p. 181-183
Bernard Romy, La Suze, une rivière au parfum d'énergie ! [Enregistrement vidéo], Les Films de la Côte, 2008