Piquerez, Jean Joseph Arnoux (1767-1852)

Né à Enson-Paroisse, baptisé à Epauvillers le 18 décembre 1767. Décédé à Saint-Ursanne le 4 octobre 1852 (inhumé le 6 dans l'église paroissiale). Fils de Pierre François, d'Enson-Paroisse, et de Marguerite née Pic. Oncle d'Augustin Piquerez, curé de Saint-Ursanne de 1852 à 1858.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1789 (7 mois), il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 6 juin 1789 ; il est ordonné sous-diacre le 28 mai 1790, diacre le 6 novembre 1790, prêtre le 18 décembre 1790 (à Porrentruy, dans la chapelle du château ; dispense d'âge) ; il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 18 décembre 1790 (post examen egregie).
Le 18 août 1791, il est recommandé par l'officialité comme ayant les capacités voulues pour être investi de la paroisse d'Epauvillers ; il y est nommé curé par provision apostolique du 6 septembre 1791. Réfugié à Soleure en 1793, il rentre dans sa paroisse en 1794 et reste caché en 1798. Cité comme desservant d'Epauvillers en août 1801, en septembre 1802 et en janvier 1803, il est confirmé dans cette fonction à la réorganisation et prête le serment lié à sa charge le 27 avril 1803, dans l'église de Porrentruy. Après le décès de Jean Jacques Besançon (9 décembre 1818), Piquerez est chargé de desservir la paroisse de Saint-Ursanne ; il est nommé curé-doyen le 17 septembre 1819. Désigné comme chanoine non-résident du diocèse de Bâle en 1828.
Lors des troubles de 1836, la Commission des affaires du Jura le désigne parmi les ecclésiastiques les plus compromis et dangereux pour l'ordre public.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 25/11/2005
Dernière modification: 11/05/2010

Bibliographie

André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 573
Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 191

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 472
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)