Haller, Anna (1872-1924)

Haller, Anna (1872-1924)Originaire de Reinach (AG). Née le 23 avril 1872 à Rupperswil (AG) avec une déformation de la colonne vertébrale. Décédée à Saint-Moritz le 31 janvier 1924. Fille de Anna née Gloor (1848-1916) et de Rudolph Haller (1843-1876), mécanicien. Sœur de Frieda Haller (1870-1935), aide-ménagère. Demi-sœur de Adolf Weber (1878-1976), directeur du Technicum du Locle (NE), Otto Weber (1883-1949), sculpteur et photographe, Emil Weber (1883-1949), architecte, et Mili Weber (1891-1978), artiste. Vit et travaille à Bienne de 1883 à 1916.

Artiste, première femme diplômée puis première enseignante au Technicum de Bienne.

H. effectue sa scolarité à Bienne ainsi qu’un apprentissage de décoratrice de boîtiers de montre. Elle se spécialise dans les décors en or et en argent et poursuit ses études au sein de la section des arts décoratifs du Technicum de Bienne. Elle devient ensuite élève régulière (1895-1898), sous la direction du professeur Ferdinand Huttenlocher (1856-1925). Elle est la première femme à être diplômée par cette institution, en 1898. Après un séjour auprès de Georg Hulbe à Hambourg, où elle se perfectionne dans le travail du cuir, elle travaille dans l’atelier de gravure de Albert Renggli (1852-1910) à Bienne. Dans le cadre de cet emploi, elle réalise les fauteuils en cuir pour les conseillers d’État à Berne. De 1899 à 1907, elle enseigne en parallèle l’art du cuir au Technicum (elle est la première femme à y enseigner) et se consacre aussi à la peinture de fleurs (dès 1904). De 1902 à 1908, elle co-dirige un atelier de décoration avec Selma Rohn (1873-1962) au Faubourg du Lac 65, dans d’anciens locaux industriels. Les deux femmes accèdent ainsi à une autonomie financière en se consacrant pleinement à leur art, fait rare pour l’époque.

H. est connue pour ses œuvres, en particulier ses peintures, qui ont été exposées à de nombreuses reprises de son vivant (notamment à Genève, Lausanne, Bienne et Berne). En 1904, certaines de ses œuvres sont présentées à l’exposition nationale de Lausanne. Ses études de la flore alpine servent de modèle pour des séries de cartes postales ornées de fleurs éditées à Leipzig, Munich et Genève. Elle dessine également divers motifs pour des cartes postales de la ville de Bienne.

En 1987, le Musée Neuhaus consacre une première exposition rétrospective et un catalogue à H. Les autrices (Daniela Ball, Ingrid Ehrenspeger-Katz, Hanna Strübin, Margrit Wick-Werder) sont honorées du prix Trudy Schlatter, décerné par l’Association cantonale bernoise d’organisations féminines. La majeure partie des œuvres de H. sont aujourd’hui conservées dans les collections du NMB Nouveau Musée Bienne.


Anne-Valérie Zuber, 26/05/2022
Dernière modification: 5/08/2022

Bibliographie

Gustave Amweg, Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, tome 1, Porrentruy, 1937, p. 298
Daniela Ball, Ingrid Ehrenspeger-Katz, Hanna Strübin, Margrit Wick-Werder, Anna Haller 1872-1924. Möglichkeiten und Grenzen einer künstlerisch begabten Frau um 1900. Catalogue d’exposition, Musée Neuhaus, 1987
Deborah Balmer, « Besuch bei besonderen Bielerinnen », in Bieler Tagblatt, 08.03.2017
Guilde de la vieille ville de Bienne (éd), « Das Technikum / Le Technicum », https://www.altstadt-biel-bienne.ch/h%C3%A4user-maisons/quellgasse-rue-de-la-source/quellgasse-rue-de-la-source-10-12/ (consulté le 22.03.2022)
Werner Hadorn (éd), « Haller, Anna », in Biel Stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, p. 176
Margrit Wick-Werder, « Sachwalterin des kulturellen Erbes der Stadt Biel », in Frauenplatz Biel | Femmes en réseau (éd), bieler Frauen – grâce à elles, 2009, pp. 154-159
« Anna Haller », in Wikipedia, https://de.wikipedia.org/wiki/Anna_Haller (consulté le 15.04.2022)
« Anna Haller », in Sikart.ch, https://www.sikart.ch/KuenstlerInnen.aspx?id=4025310 (consulté le 15.04.2022)

Iconographie

Anna Haller, source : https://commons.wikimedia.org