Chappuis, Louis (1864-1931)

Né en 1864 à Delémont. Décédé le 13 septembre 1931 à Berne. Président de la Cour Suprême du canton de Berne.
Etudes au progymnase de Delémont puis au collège St-Michel à Fribourg. Il suit ensuite des cours de philosophie et d'histoire à l'université d'Innsbruck, il n'a alors que 15 ans. Il obtient sa maturité à l'Ecole cantonale de Porrentruy. Il étudie ensuite le droit dans les universités de Berne, Münich et Lille et obtient le diplôme bernois d'avocat en 1887. La même année, il obtient sa patente de notaire et dès le début de l'année 1888, il ouvre, dans l'ancienne étude de son père, son bureau d'avocat et de notaire.
Conservateur-catholique, C. est député au Grand Conseil bernois (1898-1904) puis nommé juge à la Cour Suprême le 5 octobre 1904. Il succède à son cousin, Henri Simonin qui vient d'être nommé conseiller d'Etat. C. lui succède aussi à la Commission des examens de notaires du Jura, dont il devient plus tard le président.
En 1914, il est nommé membre de la Commission des examens d'avocats et dès 1923, il collabore activement à la Revue mensuelle des juristes bernois.
En 1922, il est nommé vice-président de la Cour Suprême, et le 17 septembre 1930, il en devient le président.
Membre de la Société jurassienne d'Emulation (SJE), il en préside la section de Berne de 1917 à 1920. Intéressé par l'histoire et plus particulièrement l'histoire jurassienne, certains de ses articles furent publiés dans les Actes de la SJE (1920, 1921, 1923, 1928 et 1929).

Emma Chatelain, 30/03/2006
Dernière modification: 8/10/2007

Bibliographie

J. Jobin-Anklin, « Louis Chappuis », in ASJE, 36, 1931, pp. 478-482
Le Jura bernois, 15 septembre 1931