Berberat, Jean-Louis (1944-)

Berberat, Jean-Louis (1944-)

Originaire de Lajoux. Né le 8 juin 1944 à Delémont. Fils de Louis Berberat, cantonnier, et de Bernadette née Cramatte, femme au foyer. Epouse Danièle Willemin (1967), femme au foyer. Quatre enfants. Catholique. Apprentissage d'employé de commerce à la Banque cantonale de Berne à Tramelan, obtention d'un brevet fédéral (1961-1963). Il travaille ensuite successivement comme employé de banque à Bienne (1964-1968), comme administrateur de la commune mixte Lajoux (1968-1988) et comme taxateur au Service des contributions du canton du Jura (1988-2002). En 1968, B. adhère au Parti démocrate-chrétien (PDC). Député au Grand Conseil bernois (1970-1977, il succède à Jacques Gigandet), président de la Députation du futur canton du Jura (1977). Maire de Lajoux (1989-1996) où il succède à Raphaël Brahier. C'est sous son mandat de maire qu'est construit le home médicalisé Résidence de la Courtine (1993) et que sont aménagés les locaux pour l'administration cantonale et une zone artisanale. En 2000, il entre à l'Assemblée interjurassienne (AIJ) et de 2002 à 2015, il siège au Parlement jurassien. Engagé pour la création du canton du Jura, B. adhère au Groupe Bélier et, dès 1968, au Rassemblement jurassien (RJ) actuellement Mouvement autonomiste jurassien (MAJ). Membre du Mouvement de lutte contre l'importation d'une place d'armes aux Franches-Montagnes.

Emma Chatelain, 18/05/2006
Dernière modification: 31/03/2016

Bibliographie

www.jura.ch (4.2.2016)
Le Quotidien Jurassien, 6 mai 2009
www.rfj.ch (4.2.2016)

Informations transmises par Jean-Louis Berberat.