F | D

Jobin-Anklin, Ephrem (1863-1933)

Fils du notaire et député Zéphirin Jobin, E.J. naît à Saignelégier. Elève du collège de Saint-Michel (FR) puis études de droit à l'Université de Berne et stage d'avocat chez Me Ernest Péquignot, à Saignelégier. Préposé aux poursuites et faillites du district des Franches-Montagnes (1892), il est élu en 1894 préfet et occupe ce poste durant 32 ans, jusqu'à ce qu'un décret de simplification administrative réunissant les fonctions de préfet et de président du tribunal le mène à céder sa place à son frère Joseph Jobin-Anklin, qui occupe cette dernière fonction. Très engagé dans les milieux catholiques, président-fondateur de l'Orphelinat de Belfond, organiste à Saignelégier - où il succède à son père. Il est en outre le premier président du conseil d'administration du chemin de fer Saignelégier-Glovelier.

Auteur·trice du texte original: Pierre-Yves Donzé, 30/07/2005

Bibliographie

Les Franches-Montagnes XXe siècle, Saignelégier, Le Franc-Montagnard, 1973, p. 88.

Suggestion de citation

Pierre-Yves Donzé, «Jobin-Anklin, Ephrem (1863-1933)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/550-jobin-anklin-ephrem-1863-1933, consulté le 09/12/2023.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.