F | D

Francillon, André (1913-2002)

Né le 18 janvier 1913 à Saint-Imier. Décédé le 3 mai 2002 à Bienne. Epouse Cécile Jaquillard, une fille, Renée. Descendant des fondateurs de la fabrique des LonginesErnest Francillon est son grand-oncle –, fils d'Adrien Francillon et de Gabrielle Miéville, petit-fils d'Ernest Miéville.

Ecoles primaires et secondaires à Saint-Imier, puis Gymnase classique à Lausanne (baccalauréat ès lettres en 1931), stage d'un an à l'Ecole d'horlogerie de St-Imier, et enfin études à l'Université de Lausanne, où il obtient une licence ès sciences économiques et commerciales en 1936.

F. commence sa carrière professionnelle au sein de la manufacture Longines, d'abord comme employé puis comme mandataire commercial, notamment en Amérique du Sud et en Amérique centrale (1938-1954). De 1955 à 1972, il est membre du conseil d'administration de l'entreprise familiale. En 1955, il fonde, avec Paul Thierrin, l'Ecole Prévôtoise à Moutier dont il prend la direction. Dans les années 1990, il prend sa retraite et s'installe à Bienne.

Elu au Conseil général de Saint-Imier en 1950. Séparatiste, membre fondateur de la section de Saint-Imier (1952) du Rassemblement jurassien (RJ), F. prend la tête du RJ en 1954 (la démission de son poste aux Longines est liée à cette nomination). En 1965, il se retire à la vice-présidence. En avril 1960, F. est candidat au Conseil-exécutif bernois face à Hans Tschumi – personnage à l'origine de l'affaire Moeckli qui relance la Question jurassienne en 1947. Non élu, il termine pourtant premier dans les districts jurassiens.

Auteur de l'ouvrage intitulé Histoire de la fabrique des Longines. Précédée d'un essai sur le Comptoir Agassiz (Saint-Imier, Compagnie des montres Longines Francillon, 1947).

Sergent dans l'infanterie, il est mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale.

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 24/10/2007

Dernière modification: 21/06/2024

Bibliographie

Le Jura Libre, 17 mai 2002

Le Quotidien jurassien, 14 mai 2002

Le Journal du Jura, 21 avril 1955 ; 7, 20, 23 et 25 avril 1960 ; 23 août 1960 ; 28 mars 1964

Der Bund, 14 avril 1960

Pierre-Yves Donzé, Longines, du comptoir familial à la marque globale, Saint-Imier : Editions des Longines, 2012, p. 258

www.chronologie-jurassienne.ch (21.6.2024)

Suggestion de citation

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, «Francillon, André (1913-2002)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/5732-francillon-andre-1913-2002, consulté le 23/07/2024.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.