Noir Bois (site archéologique, Alle)

Objet : campement (not. exploitation de silex), habitat rural, route, relais routier, sépultures
Datations : Paléolithique, Mésolithique, Néolithique, Age du Bronze, Age du Fer, époque gallo-romaine, Haut Moyen Age
Fouilles : 1991-1993, Office de la culture, Service d'archéologie
Collections : Office de la culture, Porrentruy

Le site se trouve sur la rive gauche de l'Allaine, dans la petite vallée qui relie Alle à Porrentruy. Il a été découvert et fouillé dans le cadre des travaux de construction de la Transjurane (A16) et fait référence sur divers points pour l'archéologie de l'Europe occidentale. Ce survol sommaire ne permettra guère que d'en esquisser les grandes lignes.

Au Paléolithique Moyen, des Néandertaliens de passage installent le premier campement connu sur le site du Noir Bois, profitant des affleurements de silex pour réaliser différents outils. Les vestiges matériels confirment leur appartenance à la culture moustérienne. Ce site a été le théâtre d'autres haltes sporadiques durant le Paléolithique, dont celui de chasseurs de Cro-Magnon beaucoup plus tard, au Magdalénien.

Les trouvailles de nombreux outils dans d'autres sites de la région prouvent que le silex local est intensément exploité au Mésolithique par les derniers chasseurs-cueilleurs, mais les traces du travail lui-même sont malheureusement très ténues sur le site du Noir Bois.

Le Néolithique final a connu la construction d'un village par des agriculteurs toujours très dépendants du silex pour leur outillage. Le mobilier archéologique permet notamment d'attester leur appartenance à la culture Campaniforme qui s'étendait sur presque tout le territoire européen, et la mise en place d'un véritable réseau économique est de plus en plus perceptible.

Une pointe de lance à douille est le seul témoin de l'âge du Bronze final, et cette trouvaille isolée ne peut pas être rattachée à une phase claire du site. Par contre, le chantier des Aiges a permis de mettre au jour une nécropole de cette période à proximité.

Au début du second Age du Fer a pu être documenté un autre village à vocation agricole. Les techniques de construction en terre et bois, typiques de cette période, ont bien été mises en évidence sur ce site où les habitations jouxtent des greniers et des silos

Un relais routier est construit au début de l'époque romaine, sous le règne d'Auguste. Il s'agit d'un bâtiment destiné à l'hébergement des militaires et autres fonctionnaires impériaux en déplacement sur la route de Pierre Pertuis, alors en terre battue. Cette station routière est agrandie et la chaussée est aménagée sous le règne de Claude, avant que la voie ne perde sont importance stratégique dès les nouvelles conquêtes de Vespasien. L'ouverture de passages plus orientaux fait abandonner le relais, bien que la voie reste régulièrement parcourue dans un cadre d'une desserte plus locale.

Quatre sépultures datées du Haut Moyen Age ont encore été retrouvées en bordure de la voie romaine, bien que cette dernière soit de moins en moins utilisable.

En face, dans le village actuel d'Alle, Auguste Quiquerez signale, au XIXe siècle déjà, un habitat romain et une nécropole du Haut Moyen Age.
Le jeune rhinocéros laineux qui vécut là, à peu près à l'époque de l'Homme de Néandertal, ne pouvait imaginer que l'Homme de Cro-Magnon (vous et nous) construirait, à deux reprises et à 20 siècles de distance, des axes commerciaux et touristiques en direction du Plateau suisse et des plages méditerranéennes.

Voir aussi la notice Archéologie.

Claude Juillerat et François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997 (complété en 2008 : Ludwig Poget), 22/10/2008
Dernière modification: 26/05/2009

Bibliographie

Rapports de fouilles et études : Archéologie et Transjurane, documents n° 17, 22, 24, 27, 28, 34, 36, 43, 62, 68, 69, 78

Catherine Masserey e.a., « Taille de silex moustérien, occupation campaniforme, habitat laténien et route gallo-romaine à Alle (JU) », in Archéologie suisse, 16/1, 1993, pp. 1'11
Laurence-Isaline Stahl Gretsch, Jean Detrey, « Exploitation du silex au cours du temps à Alle (JU) », in Minaria Helvetica, 14a, 1994, pp. 4-14
Blaise Othenin-Girard e.a., Le Campaniforme d'Alle, Noir Bois (Jura, Suisse) (CAJ n° 7), Porrentruy, 1997
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
Jean-Daniel Demarez e.a., Une chaussée romaine avec relais entre Alle et Porrentruy (Jura, Suisse) (CAJ n° 8), Porrentruy, 1999
Denis Aubry e.a., Dernier cycle glaciaire et occupations paléolithiques à Alle, Noir Bois : (Jura, Suisse) (CAJ n° 10), Porrentruy, 2000
Jean-Daniel Demarez, Répertoire archéologique du canton du Jura du Ier siècle avant J.-C. au VIIe siècle après J.-C. (CAJ n° 12), Porrentruy, 2001
Laurence-Isaline Stahl Gretsch e.a. (éd.), « Des tailleurs de silex aux souffleurs de verre dans le Jura et le Jura bernois », in Archéologie suisse, 28/2, 2005
Catherine Masserey e.a., Un habitat de la Tène ancienne à Alle, Noir Bois (CAJ n° 11), Porrentruy, 2008
www.jura.ch (octobre 2008)

Lien: http://w3.jura.ch/services/oph/sar/Sites_importants/ALL-NB-tous/ALL-NB-Texte.htm