Deutsch

Andlau, Simon Jean Baptiste d' (1763-1806)

Né et baptisé le 18 mars 1763 à Porrentruy. Filleul du prince-évêque Simon Nicolas Eusèbe de Montjoye-Hirsingue. Décédé le 11 avril 1806 à Wiener Neustadt (Autriche). Fils de François Charles d'Andlau et de Balbine de Staal. Onze frères et soeurs, parmi eux Joseph Augustin, Philippe Hartmann Marie, Conrad Charles Frédéric et Xaveria Eléonore Conradina d'Andlau. Célibataire. Catholique.
Le 8 mai 1779, A. commence sa carrière militaire comme sous-lieutenant du régiment allemand d'infanterie Royal-Alsace. Le 6 décembre 1780 il est nommé sous-lieutenant de la compagnie de Dodiller dans le régiment d'Eptingue. Le 23 juin 1782, A. passe aux grenadiers; promu capitaine le 11 juin 1786. Le 1er juillet 1791 il démissionne, ne voulant pas prêter le serment sur la constitution exigé par l'Assemblée Nationale.
Puis A. entre au service de l'empereur du Saint Empire romain germanique. En 1790 déjà, il assiste au couronnement de l'empereur Léopold II à Francfort-sur-le-Main et se fait adouber à cette occasion. Le 12 octobre 1790, il est également reçu chevalier de l'ordre teutonique. A partir de juillet 1791, A. est capitaine au régiment « Hoch- und Teutschmeister ».
En 1792 ou 1793, il est fait prisonnier de guerre. Après sa libération vers la fin de 1794, A. se rend à Hägendorf près d'Olten, où sa mère et la plupart de ses frères et soeurs vivent en exil. Puis ses traces se perdent pour quelques ans. A la fin de 1802 A. vit pendant un certain temps à Fribourg-en-Brisgau, où ses frères et soeurs se sont entretemps également installés. Puis il semble à nouveau avoir pris part à la guerre.

Vanja Hug, 13/05/2011
Dernière modification: 30/06/2011

Fonds d'archives

Archives de l'Etat Fribourg-en-Brisgau, dépôt de Mentzingen, cote U 100/1, n° 556, 631, 639, 665, 727

Bibliographie

Vanja Hug, Die Eremitage in Arlesheim ' ein Englisch-Chinesischer Landschaftsgarten der Spätaufklärung, vol. 1, Worms, 2008, pp. 70-71