Garbani, Philippe (1946-)

Né le 2 avril 1946 à Bienne. Epouse Chantal née Moreau. Une fille.
Etudes à l’Université de Neuchâtel. Fondateur et premier directeur du Drop-in à Bienne (1971-1999). Egalement fondateur de l'Association ARUD (1992) qui gère le centre SUPRAX à Bienne (Centre de prescription médicale de méthadone et d'héroïne).
Elu préfet du district de Bienne le 13 juin 1999, il reste en fonction de 2000 à 2010 (réélu en 2003 et 2007). De 2010 à 2011, il est préfet suppléant du nouvel arrondissement administratif de Biel/Bienne (suite à la suppression des anciens districts). Délégué du canton de Berne à l'Association européenne des représentants territoriaux de l'Etat (AERTE) jusqu’en 2007.
Membre du Parti socialiste. Membre du Conseil régional Jura bernois et Bienne romande. Président du Conseil des Affaires Francophones du district bilingue de Bienne (CAF) de 2011 à 2014 (élu en 2010). Conseiller de Ville à Bienne (1988-1999), président du groupe socialiste (1996-1999). Candidat au Conseil national en 2011.
Jusqu’en mai 2011, vice-président du comité directeur de l’Institution de soins pour malades chroniques Mon Repos (La Neuveville). Depuis juillet 2011, vice-président du Conseil d’administration de Mon Repos exploitations SA. Président de la Fédération jurassienne de musique dès 2011. Président de l'Association pour une Collection d’Etudes littéraires (ACEL, Bienne) de fin 2013 à fin 2017.
Auteur, avec Jean Schmid, de l’ouvrage Le Syndicalisme Suisse - Histoire politique de l'Union Syndicale (Lausanne, Éditions en bas, 1980) ainsi que de Des prisons pour toxicomanes ; les toxicomanes en prison (Les cahiers du GREAT, Groupe romand d'études sur l'alcoolisme et les toxicomanies, 1986).