Beuret, Bernard (1946-)

Beuret, Bernard (1946-)

Originaire du Bémont. Né le 11 août 1946 à La Bosse. Fils de Joseph Beuret, agriculteur, et d'Yvonne née Beuret, agricultrice. Epouse Marie-Madeline Cattin, employée de commerce, en 1971. Trois enfants. Catholique.
Après avoir effectué l'école obligatoire au Bémont et à Saignelégier, B. suit les cours du Lycée cantonal de Porrentruy (1962-1965) où il obtient une maturité scientifique. Il fait ensuite des études à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (1965-1969) avec un diplôme d'ingénieur agronome à la clé.
De 1970 à 1972, B. travaille comme collaborateur scientifique à l'Université de Genève en participant à une étude socio-économique dans le Clos-du-Doubs. Le résultat de ses recherches est publiée dans un ouvrage intitulé Clos du Doubs, 1969. Il est ensuite nommé professeur à l'Institut agricole du Jura (IAJ), à Courtemelon, poste qu'il occupe de 1972 à 1978 avant de devenir le directeur de cet établissement (1979-1990). Dès 1991 et jusqu'à fin août 2011, B. est le chef du service de l'économie rurale du canton du Jura (ECR-JU). A ce titre, il collabore notamment à la définition d'une politique agricole cantonale et à la création de la Fondation rurale interjurassienne (FRI), il préside la Commission de la marque « Spécialité du canton du Jura » et le groupe de pilotage pour le développement de l'agriculture biologique. Dès 1986 et jusqu'en 2005, B. conduit en outre une exploitation agricole privée.
Membre du Bureau de l'Assemblée constituante, il est élu sur une liste formée exclusivement d'agricultrices et d'agriculteurs. Il s'engage principalement dans le domaine du développement régionale et rural et de la sauvegarde du patrimoine naturel. Député PDC, il est ensuite élu au Parlement jurassien en 1978. Il y siège de janvier 1979 à mai 1979 puis démissionne pour cause d'incompatibilité avec son nouveau poste de directeur de l'IAJ. En 1979, B. est nommé président du PDC Jura. A ce titre, il réorganise structurellement et statutairement le parti, assainit ses finances, crée l'organe officiel PDC-JU et un secrétariat permanent, fonde une section particulière pour favoriser l'avènement des femmes en politique. En 1986, suite à l'acquisition d'une exploitation agricole, B. quitte la politique.
Très engagé pour la promotion de l'agriculture et la sauvegarde du patrimoine jurassien, B. fut encore membre du comité du Centre international d'études agricoles, président de la commission agricole du Rassemblement jurassien (RJ), membre fondateur du comité de la Chambre d'agriculture du Haut-Plateau ainsi que de la Société d'agriculture du Clos du Doubs. Le 22 avril 2009, il est nommé président de la Fédération suisse d'élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes.
Membre du Conseil pastoral du Jura. Nommé président de la Société La Bonne Presse, éditrice du journal Le Pays en 1984.
A l'armée, il est soldat fusilier.

Emma Chatelain, 21/03/2006
Dernière modification: 10/02/2011

Bibliographie

Charles-André Gunzinger et Denis Moine, L'Assemblée constituante jurassienne, Delémont, 1976, p. 29
Le Quotidien Jurassien, 23 avril 2009 ; 23 novembre 2010
Informations transmises à l'auteur par Bernard Beuret.