F | D

Bueche, Louis (1880-1952)

Originaire de Court, il y naît le 21 février 1880. Décédé le 15 juillet 1952 à Berne. Fils de Florian Bueche, charpentier entrepreneur, maire de Court, et de Sophie-Adèle née Bueche. Il épouse Yvonne Bosset. Ils ont cinq enfants, dont deux deviendront des architectes reconnus : Jeanne Bueche et Etienne Bueche. En 1947, il perd son fils Jean-Pierre Bueche dans un accident lors d'un vol militaire. B. passe sa jeunesse à Court, étudie l'architecture au Technicum de Bienne (1896-1898) et à l'Ecole polytechnique de Vienne (1901-1902). Après des stages à Berne, Dresde, Davos et Payerne, B. s'installe à Saint-Imier en 1906 et y ouvre un bureau d'architecture. Architecte de renom, B. est en particulier l'auteur de la rénovation de la Collégiale de Saint-Imier (1927-1930). B. est aussi le créateur de plusieurs édifices publics jurassiens, dont les collèges Heimatstil de Tramelan et du Noirmont (tous deux de 1912) et une aile de l'école cantonale de Porrentruy (1933-1936). Membre du parti libéral, B. siège au Conseil général et au Conseil municipal de Saint-Imier. Il représente les radicaux au Grand Conseil bernois de 1918 à 1934. Il en est le président de 1930 à 1931. Membre de la commission d'économie publique. B. est également membre de nombreuses associations ou sociétés : Pro Jura, Association pour la Défense des Intérêts du Jura (ADIJ), Société jurassienne d'Emulation (SJE), Comité de Moutier (président 1947-1952).

Auteur·trice du texte original: Anne Beuchat et Raphaël Rey, 05/04/2007

Fonds d’archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Le Jura bernois, 1874-1998.

Bibliographie

Le Jura bernois, 16 juillet 1952 François Kohler et Bernard Prongué, « La députation jurassienne 1922-1974 : approche statistique », in Bulletin de l'Association pour la défense des intérêts du Jura, 11, 1974, p. 275 ASJE, 1952, pp. 281-283 Michel Hauser, « Louis Bueche », in Dictionnaire Historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 11 février 2005

Iconographie

Visite d'une délégation de l'Office cantonal des arts et métiers et du travail à Saint-Imier en 1940 : Hans Müller, conseiller national et Louis Bueche à la gare de Saint-Imier. Collections Mémoires d'Ici, Saint-Imier (Photographie tirée de: Die Berner Woche, no 19, 11 mai 1940).

Liens Metagrid.ch

Suggestion de citation

Anne Beuchat et Raphaël Rey, «Bueche, Louis (1880-1952)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/5077-bueche-louis-1880-1952, consulté le 06/02/2023.

Catégorie

Biographie
Biographie