Ochsenbein, Maxime (1991-)

Ochsenbein, Maxime (1991-)Originaire de Berne. Né le 28 avril 1991 à Bienne. Fils de Pierre Ochsenbein, chef d’office postal, et de Marlise Ochsenbein-Erb, employée de commerce et factrice. Protestant.
Aîné d’une famille de deux enfants, O. complète sa scolarité obligatoire à Reconvilier (1997-2006) puis entame un apprentissage de décorateur étalagiste (2006-2008). Suite à des problèmes de santé, il se réoriente professionnellement et effectue un stage de dix mois dans une institution sociale de la région (2008-2009). Il intègre ensuite le Centre de formation professionnelle Berne francophone (CEFF) en santé-social à St-Imier (2009-2012), où il obtient son certificat fédéral de capacité (CFC) d’assistant socio-éducatif en 2012. Dans la foulée, il étudie à l’École supérieure sociale à Lausanne et obtient son diplôme en juin 2014. Parallèlement, il suit une formation de catéchiste professionnel dispensée par les Églises réformées de Berne-Jura-Soleure, ainsi que des cours de perfectionnement à l’Institut Fédéral des Hautes Études en Formation Professionnelle (IFFP). Il devient expert pour les examens pratiques et pour la filière VAE (Validation des acquis par l'expérience) des assistants socioéducatifs (2015 et 2017). En 2018, il obtient un certificat d'aide en psychologie d'urgence. O. trouve du travail comme éducateur dans une institution de la région biennoise jusqu’en 2019. Suite à une formation continue (CAS en gestion d'entreprise) en 2019-2020 à la Haute École de Gestion (HEG) de Fribourg et à Grenoble École de Management (GEM), O. intègre la direction d'un home médicalisé. Il continue sa formation dès 2021 à l’Université de Neuchâtel avec un CAS en gestion d'établissement de santé public et privé. Pour la période 2019-2022, il intègre le Conseil de la formation professionnelle du canton de Berne.
De conviction antiséparatiste, O. devient actif en politique dès 2006 en adhérant au Groupe Sanglier (jusqu'à 2015). A partir de 2010, il est en outre membre actif du comité de Force Démocratique. Il adhère à l'Union démocratique du centre (UDC) du Jura bernois et s'engage dès 2010 dans la politique communale à Reconvilier ainsi que comme vice-président de la section UDC Reconvilier jusqu'à son déménagement à Bévilard en 2016. En 2011, il fonde puis développe le groupe des jeunes UDC du Jura bernois, qu'il préside jusqu'en 2014. Il devient également membre du comité directeur de l'UDC Jura bernois. En 2014, il est candidat malheureux au Grand Conseil bernois et au Conseil du Jura bernois (CJB). De 2016 à 2017, il est président de la section Berne francophone de l’Action pour une suisse indépendante et neutre (ASINE). Dès le 1er juillet 2016, il siège au CJB en remplaçant Marc Tobler à mi-mandat. Il fait partie des commissions des Travaux publics, transport et énergie (TTE), Santé publique et prévoyance sociale (SAP) ainsi que Justice, affaires communales et ecclésiastiques (JCE). En 2017, O. adhère au comité UDC pour le maintien de Moutier au sein du Canton de Berne et au comité «Moutier j’y tiens ». Élu au CJB pour la période 2018-2022, il siège aux commissions suivantes : Commission de la santé, des affaires sociales et de l'intégration (SSI) ; Commission de la sécurité et finances (SEFIN) ; Commission de l'instruction publique (INS).
 Sur le plan de la politique internationale, il devient consultant pour l’équipe de campagne du Tennessee du candidat à la Maison Blanche Donald Trump en 2016-2017, son rôle consistant à informer de la perception suisse de l’élection présidentielle américaine.
Membre de BERNbilingue – Amis du Jura bernois, de la Société de Radio-Télévision du canton de Berne (SRT Berne), du fans’club SCB du Jura bernois, de la Société d’arboriculture « PomPom » de Tavannes, de ProTell Société pour un droit libéral sur les armes, ainsi que de Jura bernois Tourisme (JBT) et de la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP).
Incorporé à la protection civile dès 2013, il obtient le grade de caporal en 2015.

Kiki Lutz, 7/02/2020
Dernière modification: 5/03/2021

Bibliographie

www.conseildujurabernois.ch (23.12.2017, 23.02.2021)
www.erz.be.ch (consulté le 23.02.2021)
www.journaldujura.ch (25.11.2016,31.01.2017)
www.maximeochsenbein.ch (consulté le 23.02.2021)
www.moutier-prevote.ch (consulté le 2.1.2018)
www.rjb.ch (1.11.2013, 25.3.2015)
www.wahlarchiv.sites.be.ch (consulté 22.12.2017)
Informations transmises par Maxime Ochsenbein (19.12.2017, 16.02.2021)

Iconographie

Maxime Ochsenbein; source: Maxime Ochsenbein (19.12.2017)